lundi 21 novembre 2011

Débat du CESER

Intervention lors du débat sur l’avis de budget au nom de la FRSEA et de la chambre régionale

En préalable à mon intervention, le groupe que je représente par cette intervention votera l’avis du CESER au projet de budget de la région.
La région des pays de Loire affiche sa volonté d’adapter ses orientations budgétaires pour lutter contre la crise et ses effets induits. Le soutien à l’activité et à la création de valeur ajouté est important pour préserver les emplois.
Dans ce contexte, l’agriculture et les IAA dans la région Pays de Loire représentent une part importante comme premier secteur d’activité avec 22% des actifs de la région.
L’agriculture et l’agro alimentaire sont très étroitement liés et rendent de fait ces activités moins dé localisables que d’autres.
Avec 34000 exploitations agricoles, 73500 emplois auxquels s’ajoutent 45000 emplois de l’agro alimentaires et 6.4 milliard de CA, l’agriculture des Pays de Loire représente une force économique de poids et un facteur essentiel d’occupation et d’équilibre du territoire régional.
Nous regrettons l’absence de politique économique agricole ambitieuse. L’agriculture biologique et les circuits courts bien qu’important ne représentent pas à eux seuls une politique. Nous n’avons pas eu de programme économique important depuis le PMPOA : plan de maitrise des pollutions d’origine agricole.
Nous regrettons que l’agriculture ne soit vue principalement sous l’angle de l’occupation du territoire, prêtant ainsi le flan aux critiques environnementales sans que ne soit pris en compte la valeur ajouté produite.
Dans ce contexte, nous regrettons enfin, bien que la présentation du budget laisse supposer le contraire, que la région ne consacre que 20MM € dont 15 sont consacrés à la communication réduisant la part consacrée au développement et la recherche à la portion congru.
                                                                                 
                                                                                              Hervé Pillaud