dimanche 29 avril 2012

Mon usine n'a pas de toit

PATURAGE à la PITARDIERE

Mon usine n'a pas de toit.
La lumière y entre avec les premières lueurs de l'aube.
Le soleil, 
au zénith de midi l'inonde de sa chaleur .
La pluie l'envahie les après-midi féconds. 
Le froid, 
quand revient la nuit, s'y installe .

Mon usine n'a pas de toit.
La lumière du printemps m'y appelle au travail.
Le soleil de l'été y allonge les jours de labeur.
La pluie d'automne nous fait rentrer les récoltes.
Le froid de l'hiver quelques fois invite au repos.

Mon usine n'a pas de murs.
une cigogne m'accompagne : "bonheur de paysan"
Le vents d'ouest y laisse entrer la pluie.
Les vents du sud  y apportent la chaleur.
Le vents de l'est y assèche la terre.
Les vents du nord y installent leurs frimas.

Mon usine n'a pas de murs, mais...
Elle est une source de vie.
Elle est un espace de liberté.
Elle est ouverte à qui veut entrer.
Elle est ma ferme et j'y suis heureux.

Hervé Pillaud sur une idée de Christiane Lambert