vendredi 22 juin 2012

Charte régionale circuits alimentaires de proximité

la position de la FRSEA que j'ai défendu au CESER Pays de Loire :

Notre région est riche en produits alimentaire et privilégier cet approvisionnement est d’une logique incontestable tant pour l’intérêt de notre économie locale, que pour limiter les transports qui consomment de l’énergie et produisent des gaz à effet de serre. Aussi, nous nous réjouissons de la volonté du Conseil Régional de faire en sorte que l'on se réapproprie l'alimentation de proximité notamment dans la restauration collective - sens de nos actions depuis longtemps que ce soit dans les Chambres d’agriculture ou dans le réseau FRSEA
En septembre prochain, les Chambres d’agriculture des Pays de la Loire lanceront un site internet pour favoriser la consommation de produits locaux et le développement de la vente directe.
L’objectif de cette plateforme est de fournir aux gestionnaires d’établissements de restauration collective des contacts de fournisseurs de produits locaux dont la traçabilité est assurée et qui pourront être des producteurs ou des entreprises des Pays de la Loire Ces informations permettrons aussi  au grand public de connaître les points de vente
Au niveau Régional, il y aurait eu en 2011 environ 50 conventions avec les collectivités (Com Com, CG, communes, Pays, Association des maires…) et Fédérations MFR pour une centaine de restaurants collectifs accompagnés.
La « Charte régionale  « n’est pas une nouvelle démarche qualité, mais un recueil de critères pour un référencement dans la restauration collective (en particulier les Lycées).
Comme indiqué sur l’avis du CESER, nous insistons sur la fait que chaque collectivité locale ne créée pas sa propre charte mais adhère à la charte régionale.
Hervé Pillaud 

dimanche 17 juin 2012

« Imagine »

Ce matin point d’inspiration, écrire quoi, parler de qui, faire un bon mot, mais sur quoi ? Reprendre une énième blague sur le spectacle pathétique de la Rochelle, pas envie. Appeler mes amis pour solliciter l’inspiration, ils vont se lasser. Ecrire un billet sur cette photo postée sur Facebook, ça me tente mais l’exercice est difficile.
Pourquoi cette photo a été posée la ? Qui l’a posé ? Ça je le sais, mais pourquoi ? Ne cherchons pas. Tout pourrait être laid sur cette photo : une barre d’immeuble immonde, un homme à la barbe et la chevelure hirsute et une page de cahier déchirée. Mais il y a les mots, quelques mots griffonnés à la main et une signature : John Lennon.
Il y a les mots, ces mots qui donnent un sens. Je me passe « Imagine » et les mots me viennent à moi aussi, la barbe et la chevelure hirsute disparaissent derrière les lunettes rondes du poète. Et puis il y a les mains, ces mains qui ont titillé la Gibson et caressé le piano, ces deux mains posées comme un pommeau, qui fond oublier le balcon.
La chanson est fini, je regarde les mots écrits sur le papier et comme par enchantement s’enchaine « Stand by me » et des images me reviennent : celles de mes vingt ans, de l’été, de moments secrets et délicieux. Je me passe « Hey Jude » et avec lui je revois les nuits de la Tranche sur mer ou de la Rochelle l’été, toujours l’été et quand s’enchaine « let it bee » un air de nostalgie s’installe, pas le regret, la nostalgie, c’est tellement meilleur.
Les mots, revenons aux mots, ils nous parlent d’être grand, d’être heureux, de la vie.
C’est quoi être grand ?
Etre grand, c’est avoir déjà quelques années derrière soi, combien, peut importe le tout est de pouvoir regarder ces années sans regrets 
C’est quoi être heureux ?
Etre heureux c’est vivre l’instant présent, ne pas subir mais ne pas envier. Etre heureux, c’est regarder devant, avoir des projets, travailler, travailler dur, voir aboutir ce que l’on a lancé, s’en satisfaire mais recommencer.
C’est quoi la vie ?
La vie, celle que l’on doit comprendre, c’est quelques fois des galères, on saura les surmonter puis les oublier. La vie, celle que l’on aime, c’est le bonheur des choses simples que l’on doit apprécier.
A cet instant vous aussi vous allez vous passer « IMAGINE » relire ces mots, ils prendront alors un autre sens et vous pourrez vous dire : « La vie, ça ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie »
                                                                                                          Hervé Pillaud


merci à Frede Barteau qui a posté cette photo sur Facebook, je lui ai volée pour en faire ce billet