dimanche 4 novembre 2012

A chacun son sillon


"Si tu veux creuser ton sillon droit, accroche ta charrue à une étoile.Guy de Larigaudie 

Le sillon rectiligne du laboureur de l’automne
Creusé dans le terreau, il accueille le froment
Il est à la naissance des plus belles moissons
Tout droit et bien construit, fierté du laboureur

Le sillon du bateau de marin qui quitte le port
Tranchant dans l’océan, il se fraie un chemin
Son cap est loin à l’horizon mais il saura y aller
Son plus court chemin n’est jamais le plus droit

Le sillon sur ton front meurtri par la douleur
Celui de tes soucis, des peines accumulées
Celui de tes malheurs que tu veux oublier
Sillon qui disparaît quand tes yeux me sourient

Le sillon inattendu dans le champ de ma vie
Parfois droit, parfois pas, guidé par mes passions
D’audaces et de courage, de doutes et d’engagement
Sillon qui finalement a su ou me conduire

Le sillon de fierté du paysan à l'heure de la moisson
Le sillon de victoire du marin à l’entrée du chenal
Le sillon de douleur sur ton front adoucis par ces mots  
Le sillon de passion : ma charrue accrochée à ton étoile


Hervé Pillaud