dimanche 6 juillet 2014

Le désir et la raison

Gaston Chaissac : le désir déraisonnable aussi inattendu qu'énigmatique ! 
Le désir est aspiration, la raison est sagesse ! Quand le désir est envie, la raison se fait discernement ! Le désir est fait d’attraits, la raison de fondements. Le désir est tentations, la raison lucidité. Le désir est un besoin que l’on doit assouvir, la raison est une cause que l’on se veut d’atteindre. Le désir est un souhait, la raison destination. Le désir est un vœu, la raison est son esprit. Le désir est volonté, la raison en est la force. Le désir est émotion, la raison est empathie. Le désir est fruit de la passion ; il est fait d’émotions : intelligence de la raison.
Notre intelligence émotionnelle est aussi légitime que notre rationalité. La raison du désir n’est jamais raisonnable. C'est cette raison qui nous conduit vers un but, un graal à conquérir sans que nous ne sachions toujours le définir. La passion est l’énergie créatrice du désir, l’angoisse en est l’adrénaline. Rien de grand en ce monde n’est accompli sans passion. Nous n’avancerions pas si nous n’étions pas stimulés par le désir, motivé par nos sentiments, par un appétit d’autre chose, qui nous commande sans que nous n’en ayons toujours conscience. Seul le désir fait vaincre la peur et reconsidérer les obstacles.
Quelle est cette raison qui nous fait désirer ? Il est milles raisons justifiant le désir. Celle de vivre l’instant sans craindre l’avenir. Celle de croire en demain pour mieux vivre aujourd’hui. Désirer pour un autre ce que l’on veut pour soi. Le désir a un Nom qui n’est pas la raison, la raison du désir qui fait prendre des risques. Risquer le précipice oubliant la sagesse, se surprendre au cynisme au plus fort de l'angoisse. Alors se ressaisir, avouer l'inavouable et ne plus se mentir. Partir à la conquête d'un nouvel idéal, gravir d'autres sommets et regarder devant. S’en référer au temps cautérisant les plaies, le temps qui a raison car il nous est compté. 
Savoir maintenant, ce que l’on veut être, dans un désir violent, donner sens à la vie.         


Hervé Pillaud